Dividendes pour se constituer un patrimoine ?

En consultant certains forums ou blogs, je constate que beaucoup d’investisseurs (notamment des aspirants rentiers) ne jurent que par les dividendes pour se constituer un capital et générer une rente passive.

Les principes des intérêts composés

Quand vous investissez votre argent, vous allez toucher des intérêts / dividendes. Si vous ne consommez pas cette trésorerie, vous allez pouvoir la réinvestir dans de nouveaux placements qui génèreront à leur tour des intérêts / dividendes et ainsi de suite. Cet effet boule de neige se nomme les intérêts composés et ce décrit mathématiquement par la formule :

C*(1+r)^n

L’accumulation du capital va donc dépendre de trois facteurs :

  • votre capital de départ (C)
  • votre taux de rendement (r)
  • de votre horizon de temps (n)

Mais comme vous êtes en phase de constitution de votre patrimoine, votre capital doit être relativement faible. Votre horizon de temps est également restreint (on n’est pas immortel).

La tentation des hauts rendements ?

Pour se constituer un patrimoine plus rapidement, nombre de ces rentiers en devenir, se tournent vers les actions affichant des hauts rendements. Des screeners gratuits (Boursorama, Tradingsat, etc.) vous permettent d’identifier très rapidement les actions qui délivrent le meilleur rendement à un instant T.

Palmarès des rendements 2019

Etude du cas Rallye

En suivant ce screener, il peut être tendant d’acheter des actions Rallye qui distribuent un rendement proche de 10% alors que l’inflation est de 1.1% en mars 2019. Mais en regardant d’un peu plus près l’historique de Rallye, on peut constater que ce dividende est sous pression depuis plusieurs années.

Les actionnaires ont perdu 45% de leurs dividendes/rentes entre 2015 et aujourd’hui.

Historique du dividende de Rallye

A la baisse du dividende, il faut également y ajouter la perte en capital. Entre 2015 et aujourd’hui, l’investisseur doit assumer une perte de 65% de son capital. Cette perte n’est pas compensée par le « gros » dividende.

Graphique Rallye

L’investisseur intéressé par le rendement de 7.82% en 2015 (1.83/25) se mord les doigts aujourd’hui, puisqu’il affiche une perte proche de 40% en tenant compte des dividendes encaissés.

  • Plus ou moins value: -15€
  • Cumul des dividendes encaissés : +5.23€ (1.83+1.4+1+1)

J’ai pris pour exemple Rallye, mais on aurait pu faire la même analyse avec d’autres sociétés comme les banques (Société Générale, BNP Paribas, Natixis et Crédit Agricole) mais également Engie, Eutelsat et des small-cap comme Sequana. Si ces sociétés affichent/affichaient un haut rendement, c’est uniquement parce que leur cours a baissé. Ces sociétés sont en phase 4 comme nous l’a enseigné Stan Weinstein et la baisse peut encore continuer…

Dividendes pour se constituer une rente, pas un patrimoine

Il est grisant de toucher des dividendes tous les trimestres, voir même tous les mois. Mais cette stratégie d’investissement n’est applicable que pour un investisseur qui a déjà constitué son patrimoine et souhaite en tirer une rente stable. Cet investisseur devra par conséquent identifier les sociétés les plus stables, solides et qui augmentent régulièrement leur dividende (également appelées dividendes aristocrates). Malheureusement ces sociétés sont rares et se payent très chers, le rendement est rarement supérieur à 3% brut.

Pour ce constituer un patrimoine, l’investisseur qui n’a pas 50 ans devant lui, ni plusieurs centaines de milliers d’euros doit investir son capital sur les actifs qui lui offrent le taux de rendement (plus value en capital + dividende) le plus élevés. De nombreuses stratégies s’offrent à vous, je prévois de faire un article sur ce sujet dans les prochaines semaines, vous savez probablement quelle est la stratégie que j’applique pour mon propre patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *