Analyse marchés US au 07/06/2019

Cette semaine, les marchés nous auront offert de belles opportunités d’achat que ça soit en swing trading ou en très long terme. J’en ai d’ailleurs profité pour acheter des ETF US sur mon PEA ainsi que quelques contrats CFDs sur le Nasdaq.

Ces achats de CFDs ont été réalisés dans le cadre d’une stratégie de swing trading. Lorsque que le Nasdaq est venu toucher un support graphique sur la zone des 6950, avec un RSI en survente sur les unités de temps longues (4 heures et journalières). Malheureusement, j’ai lâché cet achat un peu trop tôt sur 7190, soit un gain de 240 points (+3%) sans levier.

Achat du Nasdaq sur les 6950 avec un RSI en survente

Pour en revenir aux évènements de la semaine, il est intéressant de noter que les mauvais chiffres de l’emploi ont fait grimper les marchés. Alors que début avril, les marchés étaient montés sur fond de bons chiffres de l’emploi. Ces « mauvais » chiffres de l’emploi US pourraient pousser la FED à baisser ses taux et donc repousser « temporairement » le spectre de l’inversion de la courbe des taux.

Bref le Dow Jones 30, le S&P 500 et le Nasdaq 100 ont gagné 4% cette semaine et clôturent au dessus de leur moyenne mobile à 30 semaines.

Dow Jones

Les indicateurs de participation restent bons, même si le Dow Jones a grimpé un peu plus rapidement que la ligne des avancées/déclins.

AD Line

Alors que doit-on penser de cette « divergence » ? Je pense qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, il s’agit simplement d’un simple rattrapage du Dow Jones. D’ailleurs, on a pu constater que les nouveaux plus hauts à 52 semaines venaient de crever les plafonds.

Nouveaux plus hauts/bas à 52 semaines

Il est également intéressant de constater que les petits porteurs sont extrêmement frileux. Le ratio Bull/Bear calculé par l’AAII s’est dégradé cette semaine malgré le rebond des marchés. Les petits investisseurs vendent pendant que les gros achètent…

Sentiment de marché

Trump a conclu un accord « historique » avec le Mexique, on n’attend plus que l’accord avec la Chine (pour préparer sa ré-élection en 2020 ?). À la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *