Mettre des actions US dans son PEA

Dans le dernier article d’analyse des marchés US, Christophe me demandait pourquoi suivre les marchés US alors que j’utilisais un PEA pour investir ? En effet, Christophe n’a pas tort de me poser la question puisque la liste des actifs éligibles au PEA est limitée.

Titres éligibles au PEA

Comme vous le savez probablement, le Plan Épargne en Actions (PEA) offre un bel avantage fiscal puisque l’imposition sur les revenus est calculée à la date de chaque retrait (total ou partiel). De plus, après 5 ans de détention, l’exonération d’impôt sur le revenu sera totale, vous ne payerez que les prélèvements sociaux sur vos gains, c’est à dire le cumul de vos plus values et dividendes perçus.

Par conséquent, le fonctionnement du PEA est régi par l’administration fiscale et seuls les titres éligibles peuvent être inscrits dans un PEA. Pour être éligibles, les titres doivent respecter l’une des conditions suivantes :

  • Titres émis par des sociétés établies dans l’Union européenne ou dans l’Espace économique européen
    • Actions
    • Certificats d’investissement/coopératif/mutualiste
    • Parts de sociétés à responsabilité limitée (ex : SARL)
  • Investissement intermédié en titres émis par des sociétés établies dans l’Union européenne ou dans l’EEE (75% de leurs actifs)
    • Actions de sociétés d’investissement à capital variable (SICAV)
    • Parts de fonds communs de placement (FCP)
    • Parts ou actions d’organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM)

Grosso modo, pour être éligible au PEA, un titre doit avoir été émis par une société établie dans l’Union Européenne. Alors comment faire pour investir sur d’autres zones géographiques, notamment les États-Unis, via un PEA ? Les banques ont trouvé la parade en commercialisant des trackers.

Qu’est ce qu’un tracker ?

Les trackers (ETF, Exchange-Traded Fund) sont des produits financiers de type OPCVM qui reproduisent la performance d’un sous jacent. Par exemple, un tracker CAC 40 va reproduire -à moindre frais- la performance du CAC 40. Ces fonds indiciels offrent de nombreux avantages pour les investisseurs : diversification du portefeuille, peu de frais, liquidité assuré par l’émetteur.

Cependant ces ETF doivent être composés d’au moins 75% de titres éligibles pour pouvoir être éligibles au PEA. Mais les sociétés de gestion, on trouvé la parade pour répliquer des actifs qui ne sont pas éligibles.

ETF synthétiques

Pour rendre un ETF S&P500 ou un ETF investi sur les pays émergents éligibles au PEA, les sociétés de gestion ont mis en place des ETF synthétiques. Dans les faits, ces ETF sont investis sur des actions européennes à 75% minimum pour être éligibles, ensuite la performance de l’ETF est échangée via un contrat de swaps et ainsi répliquer la performance du sous-jacent.

Prenons cet exemple de l’ETF S&P 500 (code ISIN FR0011871128) émis par la société Lyxor (filiale de la Société Générale). L’ETF est notamment investi sur des sociétés européennes suivantes :

NomDevise
INGEUR
PhilipsEUR
AirbusEUR
BolidenSEK
NokiaEUR
Banco SantaderEUR
Bruxelles LambertEUR
Colruyt GroupEUR
Imperial BrandsGBP
RepsolEUR

Alors que l’indice S&P500 est composé notamment de Microsoft, Apple, Amazon, Berkshire Hathaway, Facebook, Jonhson & Jonhson, JP Morgan, Alphabet, Exxon Mobil, etc. Pour suivre la performance du S&P500, l’ETF émis par Lyxor a donc conclu un contrat de swap de performance avec la Société Générale.

Outre l’investissement dans des sociétés étrangères, les ETF synthétiques vous permettent également de mettre un peu d’effet de levier dans votre PEA, ou de prendre des positions shorts.

Ou trouver des ETF synthétiques éligibles au PEA ?

En France, les principaux émetteurs d’ETF sont les sociétés Lyxor (Société Générale), Amundi (Crédit Agricole) et Ishares (Blackrock). Voici quelques exemples d’EFT synthétiques sur les marchés US :

ETFSous jacentISIN
PDJEDow Jones 30FR0011869270
PUSTNasdaq 100FR0011871110
LQQNasdaq 100 (levier x2)FR0010342592
PSP5S&P 500FR0011871128
DSP5S&P 500 (short, levier 2)LU1327051279
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *