Analyse marchés US au 31/05/2019

Décidément les semaines se suivent et se ressemblent sur les marchés boursiers. L’escalade de la guerre commerciale entre les USA et la Chine continue de faire baisser les indices boursiers mondiaux, vous en avez peut être profité pour shorter la cassure de la ligne de cou sur le CAC 40 ?

Rétrospectivement cette baisse pouvait être suivie assez facilement en shortant les indices US (et notamment le Nasdaq) en swing trading. Les marchés sont montés en ligne droite sur les quatres premiers mois de l’année, le Nasdaq et le S&P 500 s’approchaient de résistance graphique (respectivement 8000 et 3000 points) et les oscillateurs (RSI) montraient des signes de surachat.

Nasdaq 100 en surachat

Si on y rajoute les tweets de Donald Trump qui relancent la guerre commerciale avec la Chine, on avait tous les catalyseurs pour accélérer la consolidation des marchés financiers. Bref, c’est toujours plus facile d’analyser une situation de manière rétrospective.

Cette semaine, le Nasdaq 100 et le S&P 500 clôturent au dessus de leur moyenne mobile à 30 semaines, contrairement au Dow Jones 30 qui vient d’enfoncer un support majeur à 25250 points. Le prochain support sur le DJ 30 se situe autour des 24500 points.

Dow Jones 30

La baisse des marchés reste corrélée avec les indicateurs de participation comme l’ADline ou le pourcentage d’actions au dessus de leur moyenne mobile à 150 jours.

ADLine au 31/05/2019
Indice de momentum
Pourcentage d’actions au dessus de la MM150

Cette baisse est également validée par une augmentation de la volatilité sur le S&P500 (Vix), qui vient de dépasser ses plus hauts des dernières semaines.

Vix au 31/05/2019

Par ailleurs, on constate que le sentiment des intervenants s’approche d’un extrême de pessimisme, puisque le ratio Bull/Bear n’est que de 0.62 chez les petits porteurs.

Indicateur de sentiment

Personnellement je reste orienté à la hausse à très long terme, pas de signal de retournement sur les indicateurs de Stan Weinstein. J’achète régulièrement les marchés US via un tracker et je teste en parallèle la vente d’options (notamment la vente de call sur le CAC 40).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *