Sahm : l’indicateur de récession à connaitre ?

Lire la presse financière est anxiogène. Il y a toujours un analyste, un économiste ou tout autre profession finissant par -iste qui vous annonce que la prochaine récession est pour demain.

Dans ces conditions, il est très difficile d’entreprendre ou d’investir en bourse. C’est pourquoi sur le blog (et dans mes investissements personnels), je suis en quête d’indicateur fiable permettant de détecter quand la tendance va s’inverser.

En consultant un blog anglophone, je suis tombé sur un indicateur nommé Sahm, qui aurait prédit toutes les récessions depuis 1970 ! Intéressant, n’est-ce pas ?

Alors voyons un peu plus en détail cet indicateur et si nous pouvons l’ajouter à notre poids des évidences, comme le suggère Stan Weinstein.

Qui est Claudia Sahm ?

Le Sahm Indicator porte le nom de son inventeur, ou plutôt de son inventrice. Claudia Sahm est une économiste américaine, spécialisée en macro-économie.

Claudia Sahm

Elle a travaillé de 2007 à 2019 comme économiste pour le Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis. Ses travaux l’ont amenée à travailler sur les cycles économiques, l’impact des relances fiscales (réduction d’impôts) sur la consommation des ménages, etc.

Dans la cadre de ses recherches économiques, Claudia Sahm a mis en place un indicateur capable de détecter les récessions à venir.

Comment fonctionne l’indicateur Sahm ?

L’indicateur Sahm est relativement simple et se base sur l’étude des chiffres de l’emploi aux USA. Il compare la moyenne du taux de chômage des trois derniers mois avec le taux de chômage le plus bas à 12 mois. Si l’indicateur s’approche de 0,5 point alors une récession risque de pointer le bout de son nez.

Pour simplifier les choses, calculons le Sahm Indicator pour le mois de janvier 2020.

Taux de chômage:

  • Janvier 2020 : 3,6%
  • Décembre 2019 : 3,5%
  • Novembre 2019 : 3,5%
taux de chômage usa

Moyenne du taux de chômage : 3,53% [(3,6+3,5+3,5)/3]

Taux de chômage le plus faible à 12 mois : 3,5%

Sahm indicateur = 3,53 – 3,5 = 0,03 point

Bon rassurez vous, cet indicateur est calculé et mis à jour par la FED de St Louis sur son excellente base de données économiques.

Mais la question qui nous intéresse et de savoir si cet indicateur est fiable. Si on peut l’utiliser pour détecter la prochaine grande récession et ainsi éviter le prochain krach sur les marchés financiers.

Est-il fiable pour détecter une récession ?

Quand on regarde rapidement le graphique publié par la FED de St Louis, on constate que l’indicateur de Sahm croit à l’approche des zones grises (les récessions économiques aux USA).

Mais si l’on zoome sur chacune de ces récessions, les données sont beaucoup moins claires. En effet, l’indicateur Sahm semble passer la barre symbolique des 0,5 point d’écart plusieurs mois après le début de la récession.

sahm bulle internet

Lors de la bulle internet en 2001, la récession débute en mars et l’indicateur ne la signale que 4 mois plus tard. On pourrait croire que cet indicateur est structurellement en retard mais avant de conclure, il faudrait définir ce qu’est une récession.

Aux États-Unis, une récession se caractérise par « une baisse significative répandue dans l’ensemble de l’économie qui dure plus que quelques mois et qui affecte à la fois le PIB, les revenus, la production industrielle, l’emploi et le commerce de gros et de détail ».

Le problème, c’est que l’on connait la date de début d’une récession qu’à posteriori. Par exemple, on sait que la récession consécutive à la crise des subprimes a débuté en décembre 2007. Mais elle n’a été constatée qu’en octobre 2008, soit quasiment 1 an après son début. Cependant, l’indicateur de Sahm soulignait le risque de récession dès février 2008.

L’indicateur de Sahm répond donc à objectif principal : fournir un outil de détection des récessions à la Réserve Fédérale américaine. Mais la question qui nous intéresse, est de savoir si cet indicateur peut être une aide pour investir sur les marchés ?

Et pour prédire les krach ?

En tant que suiveur de tendance, je suis à la recherche constante d’indicateur me permettant d’identifier quand un retournement majeur va s’opérer.

Comme d’habitude, je vais analyser tous les krachs boursiers (signalés par la méthode de Weinstein) et regarder le comportement du Sahm Indicateur. Dans cette analyse, le point de départ du krach correspond à la cassure d’une résistance majeur consécutive d’une une longue période divergence de l’A/D Line.

D’une manière générale, on peut constater que l’indicateur Sahm signale une récession systématiquement après le signal chartiste. Pour reprendre l’exemple de la bulle internet, les indicateurs techniques nous incitaient à vendre dès le mois d’octobre 2000.

récession bulle internet

Alors que le Sahm indicateur indique un risque de récession en juin 2001, c’est-à-dire 9 mois de retard !

Il n’est pas étonnant de constater ce retard systématique du Sahm sur l’évolution de la bourse. En effet, la bourse anticipe toujours les cycles boursiers. Cette affirmation a été confirmée par une étude de la Banque des Règlements Internationaux.

Depuis les années 70, les marchés boursiers corrigent systématiquement 1 à 2 trimestres avant que l’économie n’entre en récession.

Mais il y a pire encore ! Cet indicateur macro-économique n’a pas détecté les krachs purement boursiers (sans incidence sur l’économie), tels que :

  • 1962 : Baisse de 28% du DJ
  • 1966 : Baisse de 26% du DJ
  • 1984 : Baisse de 15% du S&P 500
  • 1987 : Baisse de 35% du S&P 500

Alors que le krach d’octobre 1987 a traumatisé toute une génération d’investisseurs (professionnels et amateurs), le Sahm ne signalait aucun risque de récession.

sahm octobre 1987
Sahm Indicator en octobre 1987

Comment utiliser cet indicateur économique ?

Cet indicateur est systématiquement en retard pour signaler une récession ou un krach boursier. Mais doit-on le jeter à la poubelle ? Je pense que nous pouvons l’ajouter à notre « poids des évidences ». En tout cas, moi je vais le faire.

Mais cet indicateur ne va pas me permettre de timer un retournement de la tendance. Je vais l’utiliser comme indicateur de confirmation de la tendance baissière. En cas de déclenchement, j’aurais alors l’assurance que l’économie va se dégrader et je pourrais ainsi accentuer mes ventes à découvert.

3 commentaires
  1. Andress
    Andress
    19 février 2020 à 21 h 20 min

    Belle découverte cet indicateur mais comme vous le dites, il est imparfait.

    Je trouve qu’il fait bien le lien avec la courbe des taux. L’un de ce produit avant le début de la récession, l’autre confirme la récession.

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      22 février 2020 à 9 h 02 min

      Bonjour Andress,

      Effectivement la courbe des taux s’inverse quelques mois avant une récession. Tandis que le Sahm Indicateur confirme cette récession, quelques mois après son début.

      Répondre
  2. BEOTIEN
    BEOTIEN
    28 mars 2020 à 5 h 40 min

    Comme quoi, il n’est de meilleur indicateur que le nez au vent et oeil aiguisé de qui s’efforce à une compréhension suffisante de la marche du monde pour s’y repérer à peu près (surtout si attentif aux conseils des couvertures de journaux relayés par son chauffeur de taxi, car là, c’est sûr, il est urgent de faire l’inverse ! 😂).

    Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *

Analyse des marchés et idées d'investissement sur action.

Abonnez vous à la newsletter de BlogBourse.net