Analyse marchés US au 14/02/2020

Décidément les semaines se suivent et se ressemblent en bourse. Les marchés US enchainent records sur records, clôturant sur des niveaux jamais atteints auparavant.

L’actualité mondiale a une fois de plus été animée par le Coronavirus, renommé Covid-19 par l’OMS. D’ailleurs le nombre de personne infectée a drastiquement augmenté cette semaine ! Cette augmentation est liée au fait que les autorités chinoises ont modifié la manière de détecter le virus.

Cette modification de méthodologie ne serait pas synonyme d’une aggravation de l’épidémie.

Évolution de cas de Coronavirus

Cependant le Coronavirus et ses impacts économiques n’effraient pas les places boursières. Le Dow Jones 30, le S&P 500 et le Nasdaq 100 terminent tous les trois sur des niveaux records.

S&P 500 au 14/02/2020

Avec ces nouveaux sommets, la théorie de Dow nous confirme que la tendance haussière est intacte et solide. Mais que disent nos indicateurs de participation ?

La ligne des avancées déclins (actions ordinaires) continue de diverger. Les sommets enregistrés par le Dow Jones 30 ne sont pas confirmés par l’A/D Line, cette divergence dure depuis presque un mois.

Alors faut-il s’inquiéter de ce début de divergence ? Je me suis donc penché sur la ligne des avancées déclins All Shares (actions ordinaires + préférentielles). Et sur cet indicateur de participation, il n’y a pas de divergence.

Bref, cette divergence est à surveiller (comme toujours) mais il n’y a pas de raison de s’inquiéter à moyen/long terme. Dans ces conditions, toute correction des indices est une opportunité de renforcer ses positions acheteuses à long terme.

D’ailleurs cette semaine, le tracker LQQ (Nasdaq levier 2) vient de passer la barre symbolique des 400€, soit une hausse de 25% depuis le 1er janvier.

Conséquence de cette hausse des marchés, la volatilité est en baisse. Le vix baisse de 11,5% et revient sur des niveaux planchers.

Mais le comportement des petits porteurs américains ne montre pas de signe d’excès d’optimisme. Le Bull/Bear ratio publié par l’AAII indique que 41% des investisseurs particuliers sont haussiers alors que 26% sont baissiers. Il y a donc un peu de « gaz » pour monter plus haut ces prochaines semaines.

Bonne semaine à vous. Et n’oubliez pas que lundi est un jour férié aux USA. Les marchés seront donc fermés et rouvriront mardi.

2 commentaires
  1. Thierry
    Thierry
    6 janvier 2021 à 16 h 25 min

    Bonjour Alexandre,

    Je suis en train de vérifier les indicateurs pour anticiper les baisses et je comprends pas la différence entre ton graphique de l’AD/Line et celui de stockcharts car l’indu c’est bien le DJ? Peux tu m’expliquer ?
    Peux tu me dire si on peut afficher le même graphique sur Stockcharts car je trouve pas ?

    @bientôt,

    Thierry

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      8 janvier 2021 à 18 h 34 min

      Bonjour Thierry,

      Je vois que tu te lances dans la spéléologie et les backtests, c’est une excellente chose !
      Sur mon graphique, je me concentre uniquement sur les actions ordinaires (que je récupère sur le Wall Street Journal) alors que sur stockcharts, ils ajoutent les actions préférentielles.

      Sur stockcharts, les deux indicateurs sont disponibles:
      – Common stocks : https://schrts.co/bZXGhdJm
      – All shares : https://schrts.co/dBHSybkj

      Le krach de février/mars 2020 était vraiment hors modèle, d’ailleurs, les marchés n’ont pas mis longtemps avant de rebondir et de dépasser leur plus haut. une divergence de l’A/D Line longue (> 5 mois) est un signal de krach. Une petite divergence peut annoncée une correction (mais le taux de réussite est plus faible) donc à l’avenir, je pense acheter des couvertures dans pareil situation (call Vix très en dehors de la monnaie).

      Alexandre

      Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *