Qu’est ce que le Vix ?

Le Vix (Volatility Index en anglais) est un indicateur mesurant la volatilité du marché actions américain. Également appelé Indice de la peur, le Vix est calculé par la CBOE (Chicago Board Options Exchange) sur la base des options d’achat et de vente sur le S&P 500.

Créé en 1993 par la CBOE, le Vix mesurait initialement la volatilité à 30 jours sur les options (dans la monnaie) du S&P 100.

Comment se calcule le Vix ?

En 2003, la formule de calcul du Vix a été modifiée. Dorénavant l’indice estime la volatilité implicite en se basant sur le prix des options d’achat et de vente sur une largue gamme de strikes, du S&P 500.

Le Vix correspond à un pourcentage, il est donc gradué de 0 à 100.

Comment trader le Vix ?

Le Vix est un indice par conséquent, il est possible de le trader uniquement via des produits dérivés (options, futures, ETF). D’une manière générale, il est conseillé d’acheter de la volatilité quand celle-ci est basse et de la vendre quant elle est haute.

Cours du Vix de 1990 à aujourd’hui

Depuis sa création, le Vix a clôturé au dessus des 40 après 6 évènements majeurs :

  • Octobre 1998 : crise financière russe
  • Septembre 2001 : suite aux attentats du 11 septembre aux USA
  • Aout 2002 : scandale et faillite d’Enron
  • Octobre 2008 : faillite de Lehman Brothers et crise des subprimes
  • Mai 2010 : faillite de la Grèce
  • Septembre 2011 : crise de la dette en zone euro

Lors de la faillite de Lehman Brothers en 2008, le Vix a d’ailleurs frôlé des sommets historiques. L’indice de la peur est monté jusqu’à 80.

La théorie du cygne noir

Parmi les diverses manières de trader le Vix, je devais vous parler du gérant de fonds américains qui a gagné des centaines de millions de dollars grâce au Vix et à la théorie du cygne noir.

Ce gérant, surnommé 50 Cent pour sa manière de trader, achetait régulièrement des options (50 000 contrats call) sur le Vix en dehors de la monnaie et avec une échéance proche. Par conséquent, ces options coutaient presque rien (50 centimes par contrat) mais étaient toujours perdantes.

Jusqu’au jour où la volatilité a explosé en février 2018, faisant ainsi bondir le prix des options.

Hausse de la volatilité en Février 2018

Selon un cabinet spécialisé, le gain théorique (si le gérant a revendu ses options) pourrait monter jusqu’à 400 millions de dollars.

Gains estimés du trader 50 Cent

Pour couvrir son portefeuille, le gérant a donc acheté des « tickets de loterie » à bas coût (cumulant une perte de 200 millions de dollars), jusqu’au jour où il a empoché le gros lot… Voilà un résumé de la théorie du cygne noir, popularisée notamment par Nassim Nicholas Taleb.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *