Analyse marchés US au 24/04/2020

Encore une semaine incroyable et agitée sur les marchés financiers. Mais cette fois, ce n’est pas la FED ou Donald Trump qui ont agité les marchés. Allez, je vous dis tout dans le débrief et l’analyse technique de la semaine.

Le débrief de la semaine

Donne pétrole, à venir chercher sur place

La semaine aura commencé sur les chapeaux de roues, notamment à cause du pétrole. Lundi, le baril de WTI (brut léger US) se vendait à un cours négatif. Oui vous avez bien lu NÉGATIF !

-37 dollars le baril… Bon il s’agit en réalité du future à échéance mai 2020, qui se vendait à ce prix délirant. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire une capture d’écran lundi soir, historique !

Cours du WTI au 20/04/2020

Ce krach pétrolier aura fait des dégâts, chez les spéculateurs particuliers qui accumulent des ETF sur le pétrole. Mais aussi chez les professionnels. L’un des leaders du courtage, Hin Leong Trading, a enregistré une perte de 800 millions de dollars.

Alors pourquoi le pétrole s’est-il échangé à un prix négatif ? Et bien, je crois qu’une image vaut 1000 mots.

Les capacités de stockage sont totalement saturées. Les compagnies pétrolières ont affrété des super tankers pour stocker leur brut au large. Et tels des sachets de thé, ces supertankers ont jeté l’encre (ici en Californie du Sud) en attendant que l’économie reparte.

Dans ces conditions, un baril à -37$ est facilement compréhensible. Les producteurs/spéculateurs ont donné leurs barils et un boni de 37 dollars, mais charge à vous de venir le chercher et de le stocker.

Pour relancer le cours du pétrole, Donald Trump a même utilisé son arme favorite, Twitter. Une menace contre l’Iran (producteur de pétrole) mais sans succès. Si même les tensions géopolitiques n’ont plus d’effet sur le cours de l’or noir…

En effet, le confinement à drastiquement réduit la consommation de pétrole. Rappelez vous le dernier plein d’essence/gasoil que vous avez fait… Personnellement, je ne suis pas allé à la pompe depuis 1 mois.

Et le Covid-19 ?

Semaine mi-figue, mi-raisin sur le front du Covid-19. Tout d’abord, le nombre de nouveaux décès attribués au Covid-19 est en perte de vitesse. En Europe, la pandémie est même en recule, les gouvernements préparent la fin du confinement. Aux États-Unis, le nombre de décès plafonne, l’inversion de la tendance devrait se produire dans les prochains jours.

La mauvaise nouvelle concerne les espoirs sur le traitement de Gilead. Une étude avait été publiée la semaine dernière démontrant l’efficacité du Remdesivir pour ralentir la progression du Virus. Mais une nouvelle étude, publiée par erreur par l’OMS, laisse entendre que les essais cliniques sont décevants.

Bon Donald Trump a peut être une solution de contournement. Jeudi soir, le président assistait à la présentation d’études scientifique sur le virus. Un haut responsable gouvernemental a évoqué le rôle que peuvent jouer les désinfectants sur le Covid-19. Notre ami Trump s’est ensuite fendu d’un commentaire dont lui seul à le secret:

Je vois que le désinfectant l’assomme (le coronavirus) en une minute. Une minute. Et est-ce qu’il y a un moyen de faire quelque chose comme ça avec une injection à l’intérieur ou presque comme un nettoyage ?

Donald Trump

Sarcasme, maladresse ou bourde mémorable ? Tout le monde y est allé de son petit commentaire. Même son rival à l’investiture, Joe Biden a publié un Tweet appelant les américains à ne pas boire d’eau de javel…

L’analyse technique

Cette semaine, les marchés terminent à l’équilibre tandis que le Vix continue de refluer (-5%). L’action Amazon a d’ailleurs terminé sur des plus hauts historiques à 2410$, soit une capitalisation boursière de 1200 milliards de dollars.

Performance hebdo des indices au 24/02/2020

Comme d’habitude, commençons par les indicateurs de participation. La ligne des avancées/déclins restent en retard sur le Dow Jones 30. Cela signifie que l’ensemble des actions (notamment les plus petites valeurs) ne participe pas à la hausse des marchés. En cette période de crise, les investisseurs privilégient les grandes capitalisations, jugées plus solides.

A/D Line au 24/04/2020

Cependant, le pourcentage d’actions cotant au dessus de leur moyenne mobile à 50 jours continue d’augmenter. Ce signal est plutôt encourageant pour un rebond à moyen terme.

Pourcentage d’actions cotant au dessus de leur MM50 jours

Du côté des indicateurs de sentiment, nous avons des signaux contradictoires. Tout d’abord, les petits porteurs (membre de l’American Association of Individual Investors) sont devenus majoritairement baissiers cette semaine. Le ratio bull/bear tombe à 0,5 ce jeudi, bien au-dessous du ratio enregistré le jour où le S&P 500 à fait son point bas.

AAII au 24/04/2020

Cependant les investisseurs sur actions tradent majoritairement sur des calls (anticipation haussière). L’Equity Put Call Ratio à 5 jours s’approche d’ailleurs d’un excès d’optimisme.

EPCR à 5 jours au 24/04/2020

Cette semaine, nous sommes un peu dans le brouillard, j’en conviens. La raison ? La saison des earnings aux USA (publication des résultats trimestriels) qui bat son plein.

D’ailleurs, la semaine prochaine, de nombreuses sociétés vont publier leurs résultats. AMD, Alphabet (Google), Starbucks, Microsoft, GE, Tesla, Apple, Facebook, Visa, Amazon, etc.

Source : earningswhispers.com

Ma semaine sur les marchés

La semaine précédente, j’espérais un shorter le Nasdaq 100 sur les 9000 points (ligne bleue) pour viser 8500 voir 8350 (ligne jaune). Cette semaine, j’ai donc mis un ordre de vente à 9000 points, non exécuté.

Puis un ordre d’achat sur les 8350, également pas exécuté. En effet, le Nasdaq 100 est descendu jusqu’à 8357 (chez IG), frustant d’être passé à coté du rebond pour 7 points…

Je surveille toujours cette épaule tête épaule en formation sur le Nasdaq 100. Une cassure des 9.000 points serait un signal très haussier à court/moyen terme. D’ailleurs entre les earnings et cette ÉTÉ, je ne pense pas shorter les 9.000 points.

En cas de cassure des 8.350 points, pourquoi ne pas placer un ordre d’achat sur les 8.000 points. Bien que cette résistance ait déjà été travaillée début avril.

À lire / regarder pendant le confinement

Cette semaine, la chaine ScienceEtonnante, spécialisée dans la vulgarisation des sciences dures, s’est intéressé aux sciences économiques. Bon par contre, ce n’est pas très élogieux.

En effet, David nous raconte comment un article, publié par d’éminents économistes, a influencé les politiques d’austérités. Cependant, les conclusions de cet article se basent sur une erreur de formule Excel…

Bonne semaine de trading, les marchés Français et Allemands seront fermés vendredi 1er mai. Mais la bourse de New York sera ouverte tous les jours de la semaine.

2 commentaires
  1. Gildas
    Gildas
    27 avril 2020 à 1 h 15 min

    Merci à toi, c’est toujours très intéressant ton débrief!
    Je me demandais, pour tes graphes de secteurs, tu prends quelle source ?
    Merci, à bientôt.

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      27 avril 2020 à 8 h 14 min

      Merci Gildas.
      Qu’entends tu par graph de secteurs ?

      Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *