Analyse marchés US au 26/06/2020

Après un impressionnant rallye haussier, les marchés sont coincés dans un range depuis maintenant presque 4 semaines. Que faut-il espérer des marchés dans les prochaines semaines ? Quelles sont les catalyseurs qui pourraient nous faire sortir de ce range ?

Le débrief de la semaine

Confusion à la maison blanche

Lundi, après la clôture des marchés, le conseiller à la Maison Blanche, Peter Navarro annonce que l’accord commercial avec la Chine est terminée. En quelques minutes, le Dow Jones a perdu 500 points en ligne droite.

Jusqu’à ce que Donald Trump annonce lui même, sur Twitter, que l’accord commercial est toujours en vigueur. Et qu’il espère que les chinois respecteront l’accord !

Cette confusion est vraiment troublante… Donald Trump semble faire bonne figure. Mais pour gagner les élections, Trump n’a que l’accord commerciale à faire valoir, le Covid ayant détruit son bilan économique. Les chinois l’ont bien compris et vont surement en profiter pour mener Washington par le bout du nez.

Tests de résistances des banques US

Comme chaque année, la banque centrale américaine fait passer un test de résistances à ses banques. Ce stress-test a été bâti autour de trois scénarios :

  • une reprise rapide en forme de V, l’emploi et la production reviendraient à la normale d’ici la fin d’année ;
  • une reprise plus lente en forme de U, l’emploi et la production récupéraient qu’une petite partie ;
  • une reprise lente en forme de W, la reprise économique serait arrêtée par une seconde vague de Covid.
Scénario de la FED

Suite à la publication de ces stress-tests, Randal Quarles (vice-président de la supervision) a salué la « force » du système bancaire, malgré l’impact du Covid sur l’économie.

Cependant, la Fed a annoncé quatre mesures phares pour les banques sous sa supervision :

  • suspension des rachats d’actions,
  • interdiction d’augmenter les dividendes,
  • réévaluation des besoins de fonds propres,
  • mise en place de nouveaux stress-tests.

Ces mesures sont en vigueur jusqu’au troisième trimestre 2020 et pourront être étendues, selon l’évolution de la situation économique et sanitaire.

Seconde vague de Covid ?

Avec la fin du confinement, la vie reprend son cours. A tel point que certains veulent rattraper le temps perdu. Pour la fête de la musique, les rues étaient remplies d’insouciances. Puis le taux d’occupation des plages a grimpé au même rythme que la température.

Malheureusement, ces rassemblements de foule est incompatible avec les gestes barrières, nécessaire pour stopper l’épidémie. A tel point que la propagation du Covid accélère dans le monde entier, et notamment aux États-Unis.

Evolution du Covid-19 au USA

Donald Trump cri a qui veut l’entendre que le nombre de cas augmente, uniquement parce qu’on teste plus de malade.

Mais dans les faits, les états semblent faire marche arrière sur les mesures de déconfinement. Les états du sud, qui avaient été les premiers à déconfiner souffrent particulièrement. D’ailleurs, le gouverneur du Texas a ordonné la fermeture des bars.

Pour stopper l’épidémie, les gestes barrières sont totalement vains, il faudra un vaccin. Mais cette semaine, le professeur Raoult a annoncé au parisien qu’il « est improbable qu’un vaccin soit disponible contre ce coronavirus ». De plus, le scientifique estime que 40 à 70% de la population est naturellement immunisé.

L’analyse technique

Sur ces craintes de seconde vague, les indices boursiers ont pris la direction du sud (baisse).

Performance hebdo des indices au 26/06/2020

Seul le Nasdaq 100 clôture au-dessus de sa moyenne mobile à 30 semaines. Le S&P 500 clôture sur sa MM30, tandis que le Dow Jones 30 reste très en deçà de sa MM30.

Le S&P 500 est de retour sur une zone qui a fait support depuis maintenant 4 semaines. Plus un support est testé et plus les probabilités qu’il cède sont élevées.

S&P 500 au 26/06/2020

Du côté de nos indicateurs de participation restent orientés à la hausse. La ligne des avancées/déclins baisse moins rapidement que le Dow Jones 30, elle est d’ailleurs nettement au-dessus de l’indice des blue-chips US.

A/D Line au 26/06/2020

Par ailleurs, le nombre de nouveaux plus hauts à 52 semaines est plus élevé que le nombre de nouveaux plus bas.

New High/New Low au 26/06/2020

Cependant les tensions sur les marchés restent très élevée. Le Trader Fear Index, qui mesure le degré de peur des gros investisseurs, est toujours au-dessus de 80. Après cette hausse stratosphérique des indices, les gros sécurisent leurs plus values, en couvrant leurs portefeuilles contre une seconde vague de Covid.

Trader Fear Index, au 26/06/2020

Par ailleurs, les indicateurs de sentiment nous envoient des signaux contradictoires. Premièrement, l’Equity Put Call Ratio est toujours sur des excès d’optimismes. Les achats de call (anticipation haussière) excèdent largement les achats de put (anticipation baissière).

EPCR au 26/06/2020

Cependant, les petits porteurs américains restent très frileux en cette période de Covid. Les membres de l’American Association of Individual Investor (AAII) ont des anticipations très baissières.

Sondage de l’AAII au 26/06/2020

Dans ces conditions, j’ai du mal à voir avec quel carburant les marchés pourraient aller plus haut. Par ailleurs, un retour sur des supports à long terme serait une excellente pour renforcer vos positions acheteuses.

Nasdaq 100 en 4H

D’ailleurs, en fonction de l’ouverture lundi, je pourrai être tenté de prendre une position vendeuse (en swing trading) sur le Nasdaq 100. L’objectif est de viser le support à 9500 points, support travaillé récemment par l’indice mi-mai. À long terme, j’attends un retour sur les 9350-9250 points pour acheter des LQQ.

Bonne semaine de trading !

4 commentaires
  1. Archosel
    Archosel
    29 juin 2020 à 7 h 50 min

    merci pour tout ce travail…

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      29 juin 2020 à 9 h 08 min

      merci archosel !

      Répondre
  2. eric
    eric
    29 juin 2020 à 22 h 38 min

    Analyse très intéressante

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      30 juin 2020 à 21 h 08 min

      Merci Éric!

      Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *