Ubisoft : fin de la partie ?

Comme chaque week end, je mets à jour et scrute mes screeners à la recherche d’opportunité d’achat ou de vente. Et cette semaine, ils ont mis en lumière la société Ubisoft, un candidat potentiel à la phase 4.

L’activité d’Ubisoft

Ubisoft est probablement l’une des plus belles réussites entrepreneuriales françaises. Les frères Guillemot ont construit un géant des jeux vidéo pouvant rivaliser avec les studios américains (EA Games, Activision Blizzard, etc.) ou japonnais (Capcom, Square Enix, etc.).

La société compte parmi ses franchises des titres comme Assassin’s Creed, Prince of Persia, Far Cry, Tom Clancy, etc. Elle possède des studios de développement dans 30 pays et pèse 7 milliards d’euros en bourse.

L’OPA ratée de Bolloré

Le cours d’Ubisoft a connu une grande phase d’avancée suite à la tentative d’OPA de Vincent Bolloré, via Vivendi. L’homme d’affaires breton a initié un raid mi-octobre 2015, ce qui a dopé le cours de l’action. Pendant cette période, le cours d’Ubisoft a ainsi été multiplié par 5.

Cours Ubisoft depuis la tentative d’OPA de Bolloré

Depuis Vivendi a retiré son offre et cédé la totalité ses titres Ubisoft début 2019, empochant au passage une plus value de 1.2 milliard d’euros.

Le soufflet se dégonfle ?

Au cours actuel (60 euros), la société se paye sur un PER de 70 alors que ses concurrents japonais ou américains sont valorisés 30 fois leur bénéfice. Pourquoi la société se paye t-elle aussi chère ? La prime liée à l’OPA a disparu et la société ne possède pas un catalogue de jeux deux fois plus bankable que ses concurrentes.

En regardant le graphique boursier, on constate que le cours d’Ubisoft a formé une épaule tête épaule, figure chartiste favorite de Stan Weinstein.

ETE sur Ubisoft

La ligne de cou se trouve sur la zone des 60-62, support horizontal qui a déjà été testée 5 fois en deux ans. De plus la force relative est en territoire négatif. Une rupture de la ligne de cou pourrait faire plonger le titre avec un premier objectif de rachat à 45 euros, soit une baisse de 25%.

Seule ombre au tableau de ce short, le secteur. En effet Ubisoft appartient au secteur des entreprises technologiques, qui connait une formidable expansion.

Et vous, que pensez vous de la situation graphique et financière d’Ubisoft ?

1 comment
  1. JM Trading
    JM Trading
    10 octobre 2019 at 7 h 38 min

    Merci pour cette idée de trade !

    Je viens de regarder les notes de son dernier jeu (Ghost Recon Breakpoint) et les joueurs lui attribuent à peine la moyenne.

    Ubisoft annoncera son résultat semestriel le 30 octobre.

    Reply
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *