Vente à découvert – Qu’est ce que la VAD ?

La vente à découvert (également appelée VAD, ou short en anglais) est une stratégie très décriée puisqu’elle consiste à parier sur la baisse d’un actif financier.

Pour cela, les spéculateurs vont emprunter des titres puis les vendre sur le marché. L’objectif est de racheter la position au dessous de leur prix de vente pour les rendre au prêteur initial.

Comment VADER un produit financier ?

Concernant les actions cotées à la bourse de Paris, l’investisseur pourra utiliser le Service de Règlement Différé (SRD). L’intermédiaire financier va ainsi emprunter les titres puis les vendre pour le compte de l’investisseur.

Cependant l’ingénierie financière est sans limite, il est donc possible de shorter un même actif via de nombreux moyens. Par exemple en vendant un contrat future ou un CFD, en achetant une option Put ou même en utilisant des ETF short/inversé, des certificats, etc.

Quand vendre à découvert ?

Le meilleur moment pour shorter des actions se situe au début d’un krach boursier, les chances de réussites sont maximales puisque la grande majorité des titres font l’objet de ventes paniques.

Cependant les autorités peuvent interdire la vente à découvert en période de très forte volatilité. Lors de la crise des subprimes, la SEC (Securities and Exchange Commission) a interdit les shorts sur de nombreuses institutions financières.

Lors d’un marché haussier, il est également possible de shorter une action. Pour cela, il faut s’assurer que la société est suffisamment fragile ou surévaluée. Dans son livre, Stan Weinstein dédit un chapitre entier à la vente à découvert.

Chute de -85% de l’action MND

Quels sont les frais de la vente à découvert ?

Pour vendre à découvert, il convient d’emprunter des titres avant de les vendre. L’investisseur qui va vous prêter ses titres ne le fera pas gratuitement, vous devrez ainsi payer des intérêts tout à long de votre opération de spéculation à la baisse.

Cependant il n’est pas possible de donner un chiffre précis sur le coût de la VAD. En effet le coût dépendra principalement de la durée de votre short et du produit financier utilisé.

Les coût de financement peuvent venir ronger les bénéfices réalisées par l’opération de short. Par conséquent, l’investisseur devra choisir la solution la moins couteuse au regard de sa stratégie et de la durée de sa VAD.

Quels sont les risques de la vente à découvert ?

La vente à découvert est considérée comme très risquée. En effet, les gains sont limités à la valeur de l’action alors que les pertes sont potentiellement illimitées. Combinée avec un fort effet de levier, un short raté peut réduire votre capital à néant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *