Analyse marchés US au 03/07/2020

Semaine de quatre jours seulement aux États-Unis pour cause de fête nationale. Mais alors que tout le monde attendait une baisse des indices (même moi), sur fond de seconde vague. La vigueur de l’économie a surpris tout le monde.

Le débrief de la semaine

L’économie repart fort

La publication des chiffres du chômage a surpris favorablement de nombreux économistes et investisseurs. Au mois de juin, l’économie US a créé 4,8 millions d’emplois (non agricoles) tandis que le chômage est retombé à 11,1%.

Alors que les économistes s’attendaient à un taux de chômage de 12,4% !

Évolution du taux de chômage aux USA

Le président Donal Trump n’a pas manqué de se féliciter en annonçant fièrement « notre économie est de retour, elle revient extrêmement forte ».

Autre bonne nouvelle, le salaire moyen a baisé de 1,2% par rapport au mois de mai. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ? Tout simplement parce que cette baisse signifie que les salariés à faible revenu (les plus fragiles) retrouvent le chemin de l’emploi.

Seconde vague de Covid-19 ?

Mais ce retour à la normalité est propice à la propagation du virus. Alors pour éviter un second confinement, les gouvernements doivent à tout prix éviter une seconde vague de contamination.

Mais aux États-Unis et notamment dans les états du sud, le virus accélère sa propagation. Vendredi, les États-Unis ont enregistré 53.000 nouvelles contaminations ! Soit au total, plus de 3 millions de cas recensés depuis le début de l’épidémie.

Nouveaux cas de Covid par jour

Par ailleurs, dans le reste du monde, l’Inde et l’Amérique du Sud sont particulièrement touchés. En effet, les pays de l’hémisphère sud rentrent dans leur hiver, saison particulièrement propice à la propagation des virus respiratoires.

Nombre de décès Covid par million d’habitants

Et le vaccin Covid ?

Les gestes de distanciations sociales ne suffiront pas à éradiquer ce coronavirus. Pour retrouver une vie normale, un vaccin est indispensable. Cette semaine, le laboratoire Pfizer a annoncé des résultats positifs de son vaccin (le BNT162b1) contre le Covid-19.

L’étude réalisée sur 24 volontaires a montré que 28 jours après l’injection, ces derniers avaient développé des niveaux d’anticorps plus élevés, à ceux des patients contaminé par le Covid.

Des essais de plus grandes ampleurs doivent être menés pour confirmer ces premiers résultats. Cette seconde étude concernera jusqu’à 30 000 patients et devrait débuter d’ici fin juillet.

Dans le même temps, Sanofi a annoncé l’arrêt d’un essai de médicament contre le Covid-19. Ce médicament avait pour objectif de traiter les patients déjà infectés par le Covid et nécessitant une ventilation (en réanimation).

Ma semaine sur les marchés

Lors du précédent débrief, je voulais tenter un short sur le Nasdaq 100. Le constat était simple, risque de seconde vague aux États-Unis et un Nasdaq 100 au plus haut historique.

À l’ouverture de la bourse européenne, j’ai donc vendu un contrat CFD autour des 9875 points sur le Nasdaq 100. À l’ouverture des marchés US, le Nasdaq 100 est rapidement parti à la baisse, j’en ai donc profité pour sécuriser ma position en plaçant un stop à break even, soit à 9875 points.

Deux scénarios possibles : soit le marché continuait sa chute, et j’encaissais une belle plus value. Soit le marché rebondissait, et j’étais couvert. Bref, vous connaissez la suite, le Nasdaq 100 est reparti à la hausse et mon ordre stop a été exécuté très rapidement.

Morale de cette histoire : trader ce que l’on voit et pas ce que l’on veut voir. Techniquement, je n’avais aucune raison de shorter…. Par chance, j’ai pu mettre assez rapidement mon stop à break-even pour limiter les dégâts en cas de rebond du Nasdaq.

Bon et pour la semaine prochaine, il y a des raisons techniques de vendre ?

L’analyse hebdo

Entre ces bonnes nouvelles économiques et les bons résultats de Pfizer, les marchés ont préféré mettre de côté la propagation du Virus. Toutes les places boursières terminent dans le vert (sauf ces maudits anglais).

Perf hebdo au 03/07/2020

Le Nasdaq 100, le S&P 500 et le Dow Jones 30 clôturent tous les trois au-dessus de leur moyenne mobile à 30 semaines. Comme à son habitude, le Nasdaq 100 tutoie les sommets et va de record en record.

Nasdaq 100 au 02/07/2020

Alors que le S&P 500 est toujours bloqué dans son range, 3000 à 3200 points.

S&P 500 au 02/07/2020

Cependant, la ligne des avancées déclins est nettement en avance sur le Dow Jones 30. Sur les dernières semaines, on peut constater que l’A/D Line grimpe plus vite que le Dow Jones. Signe positif sur les marchés, puisque l’ensemble des actions est acheté et pas simplement les plus grosses sociétés.

A/D Line au 02/07/2020

Conséquence de cette détente sur les marchés, le Vix a clôturé au-dessus des 30. Si vous regardez le graphique du Vix sur 1 an, vous pouvez constater que la volatilité baisse de plus en plus.

Cependant, les indicateurs de sentiment restent toujours sur des excès d’optimismes. L’Equity Put Call ratio est toujours à des niveaux extrêmement bas. Pour les amateurs de statistiques, nous sommes sur le 1er décile. C’est-à-dire, 90% du temps, l’EPCR est au-dessus de ce niveau.

Equity Put/Call ratio

L’été de tous les dangers ?

Ces dernières années, nous avons connu de nombreuses turbulences pendant la période estivale. Parmi les événements notables, il y a eu la Crise grecque en 2011 et le krach chinois en 2015. Alors faut-il se méfier de l’été 2020 ?

Les résultats semestriels seront désastreux, le risque de seconde vague est présent et ne l’oublions pas, Donald Trump va jouer sa réélection en novembre prochain !

Alors devez-vous prendre vos bénéfices avant de partir en vacances ?

Question très intéressante, mais sauf si vous avez une boule de cristal, il est impossible d’y répondre. En effet, comme je le disais un peu plus haut, il faut trader ce que l’on voit et pas ce que l’on veut voir.

Oui, les risques de secondes vagues sont là. Oui, les résultats semestriels seront désastreux. Mais dans ce marché administré par les banques centrales, est-ce suffisant pour faire baisser les actions ?

Aujourd’hui, les signaux sont tous au vert. Techniquement, il n’y a pas de raison de vendre ses actions. On peut se laisser porter par la hausse des indices.

Cependant, il faut se rappeler que nous sommes dans un contexte de bulle spéculative. Les banques centrales ont totalement pris le contrôle des marchés en y injectant massivement des liquidités.

Il ne faut donc pas s’endormir au volant. Et mettre à jour vos analyses de marchés toutes les semaines. Si vous êtes loin de vos graphiques et de vos PC, abonnez-vous à la newsletter du blog. Que vous soyez à la plage ou à la piscine, un verre de mojito ou de spritz, vous recevrez mes mises à jour chaque dimanche directement dans votre boite mail. C’est gratuit et sans spam.

Bonne semaine de trading !

2 commentaires
  1. emmanuel.k
    emmanuel.k
    5 juillet 2020 à 13 h 37 min

    bonjour,

    Votre blog est tout simplement excellent.
    Etant débutant j’y trouve beaucoup de réponses à mes questions.
    Merci pour votre aide.

    Bonne journée à vous et encore merci pour votre Travail de qualité

    Emmanuel

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      6 juillet 2020 à 21 h 20 min

      Merci Emmanuel

      Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *