Analyse marchés US au 15/01/2021

Je n’ai pas trop d’inspiration pour rédiger l’introduction de la semaine alors, je vais aller droit au but. Dans l’analyse de la semaine, je vais (comme d’habitude) revenir sur les faits qui m’ont marqué cette semaine, puis un passage en revue de nos indicateurs favoris.

Attention à l’argent bête (dumb money)

En ce début 2021, l’application Whatsapp (détenue par Facebook) a mis à jour ses conditions générales d’utilisation. Sans rentrer dans les détails juridiques, les utilisateurs de la messagerie devront partager certaines données privées avec Facebook pour continuer à utiliser l’application.

Cette nouvelle politique a provoqué la colère de certains utilisateurs, qui menacent de quitter l’application. Et parmi ces frondeurs, on retrouve notamment le célèbre Elon Musk, qui n’a pas hésité à faire la promotion d’une autre application de messagerie.

Sur son compte Twitter, le patron de Tesla et de Space X a conseillé à ses 42 millions de followers d’utiliser l’application Signal.

Rapidement le nombre de téléchargement de cette application a explosé. Signal est devenu l’une des applications les plus téléchargées sur le Google Play Store (10 millions d’installations) et sur l’App Store.

Mais des petits malins se sont dit qu’ils pourraient profiter de la nouvelle hype autour de Signal pour s’enrichir. Ils ont donc acheter l’action Signal Advance Inc cotée en bourse sur le marché OTC.

Le cours de cette société a grimpé en flèche, passant de 0,6$ par action (avant le tweet de Musk) a 38$ quelques jours plus tard. Soit un gain de 6350% !

Le problème dans cette histoire, c’est que l’application Signal n’a rien à voir avec la société Signal Advance Inc. Cette société fournit en réalité du matériel médical pour détecter l’épilepsie et de l’arythmie cardiaque chez ses patients.

Une simple recherche Google permettait d’éviter la confusion… puisque l’application Signal est développée et éditée par une fondation. À la clôture vendredi soir, l’action Signal cotait toujours 13,5$ (contre 0,6$, 10 jours plus tôt).

Retour de l’inflation ?

Dans mes perspectives boursières pour 2021, j’avais noté dans les points à surveiller le retour de l’inflation. En cas de retour de l’inflation aux États-Unis, la FED serait contrainte de revoir sa politique monétaire pour maitriser cette hausse de l’inflation :

  • diminution de ses injections de liquidité,
  • augmentation de ses taux.

Ces deux mesures auraient pour conséquent de rendre les actifs sans risques plus attractifs, et par effet de vase communiquant, les actifs risqués (actions) deviendraient beaucoup moins intéressants.

Cette semaine, on a pu voir que le spread (écart) entre les taux à 10 ans et à 2 ans avait nettement augmenté, sur des espoirs de retour de l’inflation.

Et comme on peut le voir sur ce graphique de Federal Reserve Bank of St. Louis. Depuis le début 2020, on peut voir que la courbe des taux (10 ans vs. 2 ans) se pentifie après avoir été inversée au Q3 2019.

Écart de taux 10 ans vs. 2 ans.

Compte tenu de l’endettement des entreprises, des ménages et surtout des gouvernements, une hausse des taux pourrait être dramatique ! Les dirigeants de la FED vont donc devoir jongler entre contrôle de l’inflation et préservation de la croissance économique.

Un numéro d’équilibriste qui finit tôt ou tard par une récession économique et l’éclatement des bulles spéculatives. Sur le blog, j’avais publié un article sur la relation entre courbe des taux et récession économique, n’hésitez pas à y jeter un petit coup d’oeil.

L’analyse de la semaine

Après avoir atteint des sommets historiques la semaine dernières, les indices boursiers terminent dans le rouge. Notre Nasdaq 100 est d’ailleurs en queue de peloton puisqu’il perd 2,3% sur la semaine.

À chaque baisse de 1,5% sur le S&P 500, je vois beaucoup d’agitations sur Twitter. Des analystes haussiers passent instantanément baissiers, des traders annoncent qu’ils sont 100% cash (ou qu’ils sont déjà passés short), etc. bref autant de bruit venant d' »influenceurs » qui peut perturber notre processus d’investissement.

Je pense qu’il est utile de rappeler que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Si on veut réaliser des performances boursières, il faut apprendre à penser par soi-même et ne pas céder à l’euphorie ou la panique du moment.

Alors faisons un tour de nos indicateurs favoris et commençons par la ligne des avancées/déclins. Cette semaine, notre A/D Line a réalisé un nouveau sommet et n’affiche à ce jour aucune divergence négative.

A/D Line au 15/01/2021

D’ailleurs, cette vigueur de l’A/D Line est confirmée par la hausse du Russell 2000 (indice US des Mid et Small Cap), qui gagne 1,5% sur la semaine. Il faudrait que j’ajoute le Russell 2000 au screener !

Cependant nos indicateurs de participation ne sont pas loin de la surchauffe. Depuis le début novembre (et l’annonce du vaccin de Pfizer), 85% des actions du NYSE cotent au-dessus de leur moyenne mobile à 150 jours. Difficile d’aller au-dessus de ce seuil !

Si on regarde ce même indicateur mais en prenant la moyenne mobile à 50 jours pour référence, on peut voir un début s’essoufflement ces derniers jours.

De plus, nos indicateurs de sentiment de marché sont toujours sur des extrêmes d’optimisme. L’Equity Put Call ratio (à 5 jours) est retourné sur son plancher à 0,38 !

Equity Put Call ratio au 15/01/2021

Les marchés fonctionnent un peu comme le cycle respiratoire, oscillant entre inspiration et expiration. Et vous avez déjà dû l’expérimenter mais, il est impossible de ne faire qu’inspirer ou qu’expirer.

Alors pour aller plus haut, les marchés devront nécessairement passés par une phase de consolidation. Et comme d’habitude, n’importe quelle mauvaise nouvelle servira de prétexte à expliquer la baisse…

Cette consolidation sera une formidable opportunité pour rentrer à l’achat et déployer son cash (pour ceux qui en ont). Personnellement, mon niveau de cash a beaucoup diminué ces dernières semaines. Je vais donc rester prudent et ne pas décharger toutes mes munitions d’un seul coup.

J’attends notamment un retour sur Nasdaq 100 sur le niveau des 12.000 points pour commencer mes achats. C’est-à-dire, un LQQ autour des 500€.

Ma semaine sur les marchés

Tout d’abord, cette semaine, j’ai encaissé quelques dividendes :

  • 72,6€ de coupon versé par Total
  • 22$ de coupon versé par Realty Income

Pour rappel, je ne focalise pas mes investissements sur des stratégies dividendes. Je préfère générer des plus values pour faire grossir la boule de neige de plus en plus vite (intérêts composés) mais, je ne crache pas sur quelques dividendes !

Sur le compte option, je me suis décidé à réduire mon exposition en rachetant les puts, initialement vendus sur Pfizer et l’ETF short Vix, SVXY. Ces ventes de put sont beaucoup moins rentables que mon trading sur l’ETF TQQQ. De plus, je voulais préparer le roll de ma vente échéance 22 janvier 2021.

J’avais donc mis un ordre de vente sur l’échéance 19 mars 2021, strike 125$ pour une prime 7,5$ ! Cette vente a été exécutée vendredi soir ! Sur le compte option, j’ai donc maintenant 4 ventes de puts (dont une qui sera échue vendredi prochain) et un covered call (sur Realty Income).

Portefeuille d’options au 15/01/2021

Bonne semaine sur les marchés !

PS : Attention, lundi les marchés US seront fermés pour cause de jour férié.

7 commentaires
  1. Thierry
    Thierry
    17 janvier 2021 à 8 h 28 min

    Bonjour Alexandre,

    Merci pour cette analyse vraiment complète du marché.
    On va voir quand l’ad Line nous préviendra de la correction… Je pense que cela va arriver prochainement.

    Thierry

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      17 janvier 2021 à 9 h 48 min

      Bonjour Thierry,

      L’A/D Line a un excellent track record sur les krach boursiers.
      Pour les corrections (faible divergence ou absence de divergence), elle n’est pas aussi fiable…
      En septembre dernier, ces tentatives de timer les corrections m’ont couté quelques points de performance, donc cette année je vais tenter de rester plus passif.

      Alexandre

      Répondre
      • Thierry
        Thierry
        17 janvier 2021 à 17 h 40 min

        Bonjour Alexandre,

        J’ai pourtant regardé sur pas mal de corrections et j’ai toujours constaté une divergence et souvent assez courte dans le temps contrairement aux krach boursiers.

        Thierry

        Répondre
  2. Jérémy
    Jérémy
    17 janvier 2021 à 9 h 14 min

    Salut alexandre,

    Merci pour l’article !
    C’est marrant moi je le sens pas trop la, j’aurai eu tendance a repasser liquide avec la croissance molle qui semble nous attendre…
    Mais c’est contraire au DCA et pas de risque de « krach » en prévision alors je reste ! 🙂

    Bon dimanche

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre • Auteur de l'article •
      17 janvier 2021 à 9 h 52 min

      Hello Jérémy,

      Oui, il n’est pas évident de rester 100% investi quand les indices sont au plus haut.
      Les sociétés du Nasdaq 100 sont des entreprises technologiques qui ne souffrent pas vraiment de problème de croissance (mais par conséquent, elles se paient très chères).

      Après, tu peux toujours adapter tes positions à la situation (en réduisant le levier par exemple).

      Bon dimanche.

      Alexandre

      Répondre
      • Jérémy
        Jérémy
        22 janvier 2021 à 11 h 24 min

        Salut alexandre

        Que penser de ce joli 600€ pour le LQQ?

        J’hésite à investir une partie de l’epargne de ma conjointe mais je ne vois aucune réelle mauvaise nouvelle suceptible de ralentir durablement (ou baisser) le cours de l’etf…

        Bon week-end à tous !

        Répondre
        • Alexandre
          Alexandre • Auteur de l'article •
          22 janvier 2021 à 12 h 12 min

          Hello Jérémy,

          Oui le Nasdaq est au plus haut et notre LQQ vient de passer la barre des 600€…
          Cependant hier, les indicateurs de participation étaient plutôt mous.
          D’ailleurs, on peut voir un tout début de divergence sur l’A/D Line !

          Personnellement, je vais être très prudent et ne pas acheter le plus haut.

          Alexandre

          Répondre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *